Zum Seiteninhalt springen Zur Navigation springen
27. September 2019

«Grand changement de décor»

von Irène Chatzisavas
OPL

Dans le cadre de la tournée de l’Orchestre Philharmonique du Luxembourg en Amérique du Sud, la Fondation EME, en coopération avec la ville de Buenos Aires, a organisé des concerts dans le quartier défavorisé Barrio 31. La violoniste Irène Chatzisavas partage son expérience:

«Hier matin, quelques musiciens de l'OPL et moi-même sommes allés jouer au Barrio 31, le plus grand bidonville de Buenos Aires. Ce quartier particulièrement défavorisé est un monde à part en plein cœur de la capitale argentine. À quelques mètres des ambassades et des plus luxueux hôtels, 40 000 personnes, essentiellement des réfugiés du Pérou et de Bolivie, mais aussi de nombreux Argentins, vivent entassées dans des conditions précaires. Ce quartier extrêmement dense forme un labyrinthe de ruelles, constructions en brique bancales, ciel de fils électriques et minuscules échoppes permettant à certains habitants d'avoir quelques revenus au sein du Barrio.

Car les efforts de la ville pour maintenir sur pied ces constructions branlantes et tenter au mieux d'améliorer les conditions de vie des habitants restent malgré tout insuffisants: beaucoup d'enfants arrêtent l'école, et les médecins sur place sont trop peu nombreux pour une communauté immense qui ne cesse de croître, nous confie notre contact argentin.

Notre groupe de musiciens se scinde en deux, certains vont jouer dans une école dernièrement construite, tandis qu'une voiture nous emmène, Christophe Nussbaumer (flûte) et moi-même à la Casa De La Cultura. Cette petite salle colorée est un soulagement visuel dans ce sombre quartier. Ouverte en 2018, elle offre en temps normal divers cours d'arts plastiques, de danse et de musique aux enfants du Barrio. Notre public du jour est essentiellement féminin, d'âges divers. Nous commençons à jouer et sentons immédiatement une qualité d'écoute exceptionnelle: tout plaît, de Mozart aux tangos argentins, des airs folkloriques irlandais aux valse et menuet, les applaudissements et les réflexions sont enthousiastes.

  • OPL et EME à Barrio 31 OPL et EME à Barrio 31
  • OPL et EME à Barrio 31 OPL et EME à Barrio 31
  • OPL et EME à Barrio 31 OPL et EME à Barrio 31
  • OPL et EME à Barrio 31 OPL et EME à Barrio 31

A la fin du concert, nous sommes surpris, Christophe et moi, de voir chaque personne du public venir nous embrasser chaleureusement. A la manière dont l'une des femmes nous remercie, il semble évident que très peu de concerts ont lieu ici. Alors je demande à la personne qui nous accompagne, une fois le public sorti, si des musiciens - nombreux à Buenos Aires, se produisent parfois au Barrio. L'Orchestre Philharmonique de Buenos Aires est venu, au complet, jouer en plein air, mais...il y a cinq ans. Cela fait longtemps... Bien dommage quand on voit la joie procurée et la facilité d'accès d'un quartier dont les conditions de sécurité se sont nettement améliorées ces dernières années.

Dans le taxi qui nous ramène à l'hôtel, le chauffeur remarque avec ironie: «Et ce soir vous jouez au Teatro Colón? Grand changement de décor alors!» Effectivement, bien différent... Mais la rencontre avec le public du Barrio restera sans conteste le moment fort de cette tournée sud-américaine.

 

Irène Chatzisavas (violon)
Rosario, Argentine, 25 septembre 2019.