Zum Seiteninhalt springen Zur Navigation springen

Covid-19: Wichtige Informationen zu unseren Konzerten, weitere Infos

12. März 2021

Musical treasures | Ablaye Cissoko / Volker Goetze: Sira

von Charlotte Brouard-Tartarin

The Philharmonie team presents its musical treasures.

Charlotte Brouard-Tartarin Programme Editor
Ablaye Cissoko / Volker Goetze: Sira. ObliqSound, 2008.

«Quelques notes égrenées à la kora, cet instrument à 21 cordes des griots d’Afrique de l’Ouest. Puis la voix profonde d’Ablaye Cissoko s’élève pour chanter ‹ Sira , prénom de l’une de ses filles qui donne son titre à cette première piste mais également au disque. Tout n’est déjà que magie et pourtant, sans crier gare, la trompette de Volker Goetze fait doucement son entrée, ajoutant sa sonorité délicate et légèrement éraillée. C’est le début d’une heure de musique intensément poétique et dépourvue de tout artifice.

Car il faut bien le reconnaître, le mélange des genres n’est pas toujours aussi heureux. Mais à l’écoute de cet enregistrement, c’est l’évidence de la rencontre entre Ablaye Cissoko et Volker Goetze qui saute aux oreilles. Le premier est un artiste sénégalais qui s’attache dans ses projets à mêler tradition mandingue, jazz ou encore musique orientale. Engagé en faveur des droits des femmes et de l’éducation, il a fondé dans son pays natal une école de kora. Le second est un trompettiste de jazz allemand basé à New York, également réalisateur de documentaires. Les deux curieux ne pouvaient que s’entendre sur le plan musical et pour les avoir vus en concert, je peux vous assurer qu’ils se sont également bien trouvés sur le plan humain…
‹ Sira › voit se succéder des compositions originales des deux protagonistes mais aussi des pièces traditionnelles arrangées par Ablaye Cissoko, le tout avec une parfaite cohérence. Loin du collage artificiel entre deux cultures musicales, l’album est le fruit d’une admiration et d’un respect mutuel entre les deux hommes, un échange intimiste où chacun s’enrichit de la différence de l’autre.

Si cet enregistrement vous a conquis, vous serez ravis d’apprendre que Ablaye Cissoko et Volker Goetze ont renouvelé leur collaboration pour deux autres disques, ‹ Amanké dionti › en 2012 et ‹ Djaliya › (aux côtés du percussionniste François Verly) en 2014. Deux raisons supplémentaires de se réjouir que les chemins de ces deux-là se soient un jour croisés.»