Zum Seiteninhalt springen Zur Navigation springen
18 avril 2018

Brad Mehldau - bien plus que du piano

von Charlotte Brouard-Tartarin

Accueillir Brad Mehldau comme Artiste en résidence s’apparente à pouvoir soulever le rideau sur la carrière d’un musicien unique pour tenter, le temps de quelques concerts, d’en percer tout le mystère. Mystérieux, le pianiste américain l’est assurément, lui qui depuis presque trente ans ne se dévoile quasiment qu’en musique.

Sa musique, justement, est celle d’un artiste tout à la fois curieux et exigeant, dont la première apparition notable se fait au milieu des années 1990 aux côtés du saxophoniste Joshua Redman. Dès lors, de  nombreuses activités se succèdent: collaborations avec des personnalités et des ensembles issus de la musique classique tels Anne Sofie von Otter et l’Orpheus Chamber Orchestra ou d’autres grands noms du jazz, parmi lesquels Pat Metheny, Charlie Haden ou encore Wayne Shorter,  accompagnement de films muets, projets avec son trio, constitué du contrebassiste Larry Grenadier  et du batteur Jeff Ballard et dernièrement, faisant suite à une longue liste d’enregistrements, parution de deux disques, le premier avec le prodige de la mandoline Chris Thile et le second pour piano seul, développé autour du Clavier bien tempéré de Bach.

De tous ces projets, un seul mot semble ressortir: l’excellence. Mais cette excellence n’est pas, chez  Brad Mehldau, synonyme d’un éloignement avec le public. C’est même tout le contraire car il est  aujourd’hui, selon de nombreux médias que les chiffres de fréquentation de ses concerts ne détrompent  pas, l’un des rares artistes de la scène jazz à atteindre une large audience qui ne se limite pas aux amateurs du genre.

«Brad Mehldau s’est imposé en tant que compositeur, musicien et improvisateur, élargissant et brouillant les frontières entre des catégories artificielles comme le classique et le jazz ou la musique composée et  la musique improvisée. Mehldau fait toutes ces choses à la fois.» (BBC)

Brad Mehldau | photo: Michael Wilson Brad Mehldau | photo: Michael Wilson

La résidence de Brad Mehldau à la Philharmonie Luxembourg est à l’image de cet artiste multiple et donne à entendre, à l’occasion de trois concerts, toute la diversité de son talent. C’est avec Ian  Bostridge qu’il se produira pour la première fois cette saison, partageant la scène avec le ténor anglais pour un duo étonnant. Les artistes se sont rencontrés en 2015 et, en plus d’une admiration mutuelle,  se sont découverts de nombreuses affinités musicales. Le résultat de cette rencontre est un cycle de  mélodies composé par le pianiste qui, en accord avec son partenaire, a choisi d’y explorer la nature sinueuse et  complexe du désir humain. Il ne fait aucun doute que ce concert sera un jalon d’importance parmi les  fructueuses collaborations de Brad Mehldau avec les plus grandes voix d’aujourd’hui.

C’est ensuite accompagné par l’Orchestre Philharmonique du Luxembourg, placé sous la direction de  Clark Rundell, qu’il reviendra, également en tant qu’interprète et compositeur puisque c’est son tout nouveau concerto pour piano et orchestre, dont la Philharmonie Luxembourg est l’un des  commanditaires, qui sera notamment au programme de cette soirée. Son ultime apparition de la saison 2018/19 se fera avec les fidèles membres de son trio, pour un concert au sommet du jazz.

Que vous soyez familier de son travail ou que vous vous apprêtiez à le découvrir, le seul credo pour apprécier Brad Mehldau est d’aimer la bonne musique, tout simplement.

Concerts

  • 22.03.2019 19:00, Aventure+

    Brad Mehldau «From Paris to New York»

    «Larn Pool (Reloaded)» Cet événement sera accompagné d'un «Backstage». A déjà eu lieu

    Orchestre Philharmonique du Luxembourg
    Clark Rundell direction
    Brad Mehldau piano

    Mit Fug und Recht können diese beiden Städte wohl als die schillerndsten Metropolen an sich gelten – und das in Geschichte wie Gegenwart. Von Paris nach New York führt das Programm des «Aventure+»-Konzerts am 22.03. und präsentiert den Artist in residence Brad Mehldau in Personalunion als Komponist und Solist eines Konzertes für Klavier und Orchester. Clark Rundell steht am Pult des Orchestre Philharmonique du Luxembourg und spannt den Bogen über den Atlantik ins Paris von Claude Debussy, dessen Préludes den Abend eröffnen. Für groovigen Nachschlag sorgt im Anschluss an das Konzert im Foyer die Musik von Pol Belardi.

    Kulturpass bienvenue!

  • 11.05.2019 20:00, Jazz & beyond

    Brad Mehldau Trio

    None Ce concert sera accompagné d’un événement résonances A déjà eu lieu

    Brad Mehldau piano
    Larry Grenadier double bass
    Jeff Ballard drums

    In ihrer Mannigfaltigkeit bildet Brad Mehldaus Residenz in der Philharmonie das Wesen dieses vielseitigen Künstlers ab: nach einem Duaoabend mit dem Tenor Ian Bostridge und einem symphonischen Exkurs mit Mehldaus Klavierkonzert beschließt der Pianist seine Luxemburger Saison mit den langjährigen Kollegen seines Trios. Ohne Unterlass entwirft er eine neue Grammatik des Instruments und konjugiert er das Verb «spielen» mit all dessen feinen Nebenbedeutungen. Ein Abend mit Mehldau ist mehr als ein Klavierabend, denn Zeuge seiner aus Neugier gespeisten Geistesblitze und seines Improvastionstalents zu werden, bedeutet, sich an den Ursprung des Jazz zu begeben, wie Vincent Cotro ab 19:15 in seinem Einführungsvortrag in französischer Sprache im Espace Découverte erläutern wird.

    «Es sind Feierstunden des Klaviers, die Brad Mehldau zelebriert, des klaren, unendlich differenzierten und modulierbaren akustischen Klangs.» (Die Zeit)