Zum Seiteninhalt springen Zur Navigation springen
26 avril 2019

«Je me suis senti à la maison dès le début»

von Matthew Studdert-Kennedy

Gustavo Gimeno
En conversation avec Matthew Studdert-Kennedy

D’ici la fin de la saison 2018/19, vous aurez dirigé plus de 100 concerts à la tête de l’Orchestre Philharmonique du Luxembourg, dans dix pays différents, interprétant un vaste répertoire allant de Carl Philipp Emanuel Bach à Gustav Mahler et vous aurez enregistré sept disques. Vous sentez-vous déjà à la maison?

Oui! Je suis surpris en entendant ces chiffres car, d’une certaine manière, tout est encore «frais» dans le sens positif du terme, nous sommes toujours en train de découvrir des répertoires, d’élargir nos activités, de trouver des objectifs pour le futur. Malgré ces chiffres, nous sommes encore dans les premiers instants de notre collaboration mais avec déjà un historique bien documenté. Je suis moi-même souvent étonné lorsque je réalise à quel point je connais bien l’orchestre.

J’ai le sentiment que mes gestes sont mieux compris. Lorsque les musiciens saisissent ce que je veux d’un simple coup d’œil, je prends conscience que nous nous connaissons maintenant très bien. Mais je dois dire que je me suis senti à la maison dès le début.

J’ai lu il y a plusieurs années l’interview d’un célèbre directeur musical qui disait que lorsqu’il retrouvait son orchestre, il le connaissait si bien qu’il pouvait dire ce qu’il avait fait depuis la dernière fois qu’ils avaient travaillé ensemble. Est-ce aussi subtil?

Pas tout à fait. Nous avons une sonorité commune, que nous retrouvons après quelques minutes de répétition. L’orchestre est mon instrument. Je ne peux pas dire que le son est différent après quelques semaines de séparation mais je sais que nous avons notre propre identité.

photo: Marco Borggreve photo: Marco Borggreve

Que pouvez-vous nous dire sur le programme de la saison à venir?

Notre développement se poursuit dans plusieurs directions. L’une est le répertoire romantique tardif, Mahler et Bruckner. Nous attendons avec impatience de travailler la Symphonie N° 3 de Mahler, il s’agit d’un projet important. Nous n’avons pas joué Bruckner en 2018/19, revenir à lui sera très bénéfique. Nous apprenons beaucoup à propos du son et à propos de sa musique, qui reste à la fois un miracle et un mystère. Nous allons donner notre troisième opéra de Verdi (Macbeth, après Simon Boccanegra et Rigoletto) et associer Schubert et Rossini le temps d’un concert. Les œuvres de Rossini ne sont pas seulement de la grande musique, elles sont aussi très bonnes pour la culture de l’orchestre.

Verdi: Rigoletto | Octobre 2018 | Photos: Sébastien Grébille

Les musiciens apprécient beaucoup d’accompagner des chanteurs, de jouer cette musique raffinée et «transparente», ce qui m’amène à Schubert qui est aussi un merveilleux compositeur. Les tournées continuent: en septembre, nous prendrons la direction de l’Amérique du Sud pour notre première tournée intercontinentale. Une preuve de plus de ce que nous accomplissons ensemble!

Vous allez créer le nouveau concerto pour violon de Francisco Coll en février 2020. Comment cette commande a-t-elle vu le jour?

J’ai conseillé à la violoniste Patricia Kopatchinskaja d’écouter la musique de Francisco Coll; elle l’a trouvée tellement intéressante que nous avons envisagé de commander une nouvelle pièce. Nous étions alors en tournée à Valence et le compositeur était dans les environs le soir de notre concert. Les deux se sont rencontrés et elle a été tellement impressionnée par sa personnalité et sa musique que nous avons officiellement commandé un nouveau concerto pour violon.

Sir Simon Rattle, qui suivait déjà le compositeur, a ensuite rejoint les commanditaires aux côtés du London Symphony Orchestra, puis d’autres orchestres. Nous avons maintenant le grand projet d’enregistrer un disque rassemblant uniquement des œuvres de Francisco Coll, qui sera le premier.

Nous accueillerons à la Philharmonie deux Artistes en résidence, Isabelle Faust et Daniel Harding. Que pouvez-vous nous dire à leur sujet?

Je les admire tous les deux. Ils possèdent un instinct merveilleux mais sont aussi des musiciens d’une grande intelligence. Ils sont tout à fait conscients de la manière dont ils font les choses, sans être distants ou trop analytiques. Ils mettent la compréhension de la musique au service de l’interprétation. J’écoute toujours leurs enregistrements lorsque j’étudie une partition.
J’avais l’habitude de parler d’Isabelle Faust avec Claudio Abbado, qui était aussi le mentor de Daniel Harding. Abbado, sans en être toujours conscient, rassemblait les gens. Je suis aujourd’hui ami avec de nombreux musiciens que j’ai rencontrés par son intermédiaire.

2020 sera une année importante pour deux compositeurs, Ludwig van Beethoven et Gustav Mahler.

Beethoven est un compositeur que j’aime et que je dirige régulièrement. J’étais étudiant à Amsterdam lorsque le cycle complet des symphonies de Mahler y a été donné. Je ne pouvais pas me permettre d’aller à chaque concert mais un grand écran avait été installé devant le Concertgebouw et diffusait en direct les concerts et les répétitions du matin. C’est à cette occasion que j’ai vu Abbado diriger pour la première fois (la Symphonie N° 5 de Mahler), un moment que je n’oublierai jamais.

Photo de couverture: Marco Borggreve

Concerts

  • 17.09.2019 20:00, Grands classiques

    Simone Lamsma / Gustavo Gimeno / OPL

    A déjà eu lieu

    Orchestre Philharmonique du Luxembourg
    Gustavo Gimeno direction
    Simone Lamsma violon

    HINWEIS: mit Bedauern teilen wir Ihnen mit, dass Janine Jansen aus gesundheitlichen Gründen ihren Auftritt mit dem Orchestre Philharmonique du Luxembourg diesen Dienstag (17. September) in der Philharmonie absagen muss. Die ebenfalls aus den Niederlanden stammende junge Geigerin Simone Lamsma ist dankenswerterweise kurzfristig eingesprungen, so dass das Konzert mit unverändertem Programm stattfinden kann.

    Gefeiert für ihr «brillantes, sauberes, expressives und intensives» (Cleveland Plain Dealer) und «absolut atemberaubendes» (Chicago Tribune) Spiel und mit ihrem beeindruckend umfangreichen Repertoire von mehr als 60 Violinkonzerten, ist Simone Lamsma regelmäßig bei namhaften Orchestern zu Gast, darunter Chicago Symphony, Cleveland Orchestra, Royal Concertgebouw Orchestra, London Philharmonic Orchestra, London Symphony Orchestra, Royal Stockholm Philharmonic, Orchestre Philharmonique de Radio France, Rotterdam Philharmonic, BBC Philharmonic, Hong Kong Philharmonic, Orchestre National de France, San Francisco Symphony und viele mehr. Vergangenen Freitag hat sie, ebenfalls für Janine Jansen einspringend, mit großem Erfolg die Saison des Royal Concertgebouw Orchestra eröffnet: «In Tschaikowskys Violinkonzert fasziniert sie mit ihrer geschmeidigen Bogenführung und ihrem brillanten Ton, der im Gegensatz zum dunklen Timbre ihrer Stradivarius steht.» (nrc.nl)

    An den lieblichen Gestaden des Genfersees entstanden, ist Tschaikowskys Violinkonzert eine bewegende Liebeserklärung an seinen heimlichen Widmungsträger, den russischen Geiger Iosif Kotek. Auch Brahms’ Erste Symphonie scheint mit Ludwig van Beethoven einen heimlichen Widmungsträger zu haben, Schuberts Ouvertüre zu Georg Ernst von Hofmanns Altwiener Zauberspiel Die Zauberharfe hat zwar keine Widmungsträgerin, wird aber bis heute stets mit dem Namen «Rosamunde» verbunden, was mit dem Umstand zu tun hat, dass Schubert das 1820 komponierte Stück drei Jahre später als Ouvertüre einer Bühnenmusik zu Helmina von Chézys romantischem Schauspiel Rosamunde, Fürstin von Zypern wiederverwertete.

    Ce concert sera enregistré par radio 100.7 et retransmis en direct, puis le 8 juillet 2020.

  • 12.12.2019 20:00, Grands rendez-vous

    Gustavo Gimeno – Rossini Stabat Mater / OPL

    La vente commence le 14.10.2019 à 10:00.

    Orchestre Philharmonique du Luxembourg
    Wiener Singverein
    Gustavo Gimeno direction
    Maria Agresta soprano
    Daniela Barcellona mezzo-soprano

    Kulturpass, bienvenue!

    Ce concert sera enregistré par 100.7 et retransmis en direct, puis le 11 mars 2020.

  • 13.02.2020 20:00, Grands orchestres

    Gustavo Gimeno / Patricia Kopatchinskaja / OPL

    La vente commence le 13.12.2019 à 10:00.

    Orchestre Philharmonique du Luxembourg
    Gustavo Gimeno direction
    Patricia Kopatchinskaja violon

    Ce concert sera enregistré par radio 100.7 et retransmis en direct, puis le 13 mai 2020.

  • 27.03.2020 20:00, Grands rendez-vous

    Gustavo Gimeno – Mahler 3 / OPL

    La vente commence le 27.01.2020 à 10:00.

    Orchestre Philharmonique du Luxembourg
    Pueri Cantores du Conservatoire de la Ville de Luxembourg
    Wiener Singverein
    Gustavo Gimeno direction
    Gerhild Romberger alto

    Ce concert sera enregistré par radio 100.7 et retransmis en direct.

  • 14.05.2020 20:00, Grands rendez-vous

    Gustavo Gimeno / Isabelle Faust / OPL

    La vente commence le 16.03.2020 à 10:00.

    Orchestre Philharmonique du Luxembourg
    Gustavo Gimeno direction
    Isabelle Faust violon

    Ce concert sera enregistré par radio 100.7 et retransmis le 10 juin 2020.

  • 28.05.2020 20:00, Fest- & Bienfaisance-Concerten

    Concert de gala Croix-Rouge luxembourgeoise

    La vente commence le 03.03.2020 à 10:00.

    Orchestre Philharmonique du Luxembourg
    Gustavo Gimeno direction
    Patricia Kopatchinskaja violon

    Concert de bienfaisance organisé par la Croix-Rouge luxembourgeoise.
    Ce concert sera enregistré par radio 100.7 et retransmis en direct.