Zum Seiteninhalt springen Zur Navigation springen

Covid-19: Informations importantes par rapport à nos concerts, en savoir plus

04 juin 2021

«Personne n'arrête la musique»

von Lydia Rilling

Directeur Musical de l'Orchestre Philharmonique du Luxembourg

Gustavo Gimeno


Gustavo Gimeno en conversation avec Lydia Rilling

 

L’une des nombreuses qualités de Gustavo Gimeno est de toujours voir le positif d’une situation. C’est donc ainsi qu’il entame la conversation pendant une semaine de répétitions en pleine pandémie: «Je suis tellement heureux de pouvoir être sur scène. À chaque répétition et chaque concert, je ressens une joie incommensurable. Au début, nous pensions qu’il serait impossible de jouer avec toutes les restrictions. Mais ensemble, nous avons fait bien mieux que ce que nous pensions pouvoir faire. L’expérience est incroyable: peu importe s’il y a des masques, la distanciation physique, nous jouons et personne n’arrête la mu-sique. C’est un aspect touchant de ce contexte dramatique.»

Gustavo Gimeno se tourne ensuite vers la saison prochaine. Chaque concert aux côtés de l’Orchestre ­Philharmonique du Luxembourg revêt pour lui une signification ­particulière, tant au niveau du ­programme que des partenaires ­artistiques. La saison à venir s’ouvrira avec le ballet L’Oiseau de feu d’Igor Stra-vinsky «que nous enregistrerons dans son entier – pas seulement la suite – et avec lequel nous commencerons un nouveau chapitre passionnant, la colla-boration avec la maison de disques renommée harmonia mundi. Nous avons élaboré plusieurs projets avec le label ces derniers mois et commençons avec ­Stravinsky.»

En janvier 2022, la pianiste Beatrice Rana jouera pour la première fois avec lui et l’OPL: «Je l’admire beaucoup et j’ai déjà travaillé avec elle à ­plusieurs reprises dans d’autres lieux, mais jamais ici. C’était un de mes ­souhaits les plus chers et nous partirons également avec elle lors de notre désormais traditionnelle tournée en Espagne.»

La saison prochaine, Gustavo Gimeno continuera également à dérouler les fils rouges des dernières années: «L’orchestre a une grande affinité et une histoire avec la musique française mais certains compositeurs manquent. C’est pourquoi il est si important de jouer Messiaen. Et après plusieurs productions d’opéras de Rossini et Verdi, nous donnerons la Messa de Puccini.»

Gustavo Gimeno est directeur musical de l’orchestre depuis 2015. Pour lui, ces six années communes ont clairement porté leurs fruits: «Ensemble, nous sommes parvenus à un niveau plus élevé et une meilleure équipe que jamais auparavant. Même si, d’une certaine manière, nous repartons de zéro à chaque nouveau projet, nous sommes beaucoup plus rapides, plus avancés et jouons les concerts à un plus haut niveau encore.» Gustavo Gimeno dirigera l’orchestre jusqu’en 2025 et il a tellement de projets qu’il s’agira sans doute de quatre années bien abouties.

 
 

Photo de couverture: Marco Borggreve

Concerts