Zum Seiteninhalt springen Zur Navigation springen

15.-18.12.2022 Chrëschtdag

18 avril 2018

Philippe Herreweghe - Infatigable explorateur

von Anne Payot-Le Nabour

Après avoir galvanisé le public de la Philharmonie avec ses interprétations les saisons passées, Philippe  Herreweghe fait cette saison son retour en tant qu’Artiste en résidence. L’occasion pour le public de  découvrir, en l’espace de quatre concerts, les multiples facettes de ce chef flamand, infatigable  explorateur du ou plutôt des répertoires.

Le répertoire de musique ancienne tout d’abord qui enthousiasme le jeune homme qu’il est alors et qu’il décide, dans un premier temps, d’associer à son autre passion, la médecine. L’avenir semble tracé: il sera psychiatre et dirigera des cantates de Bach en amateur. Mais le  destin va en être autrement suite à une rencontre déterminante en la personne de Gustav Leonhardt qui lui propose d’enregistrer avec lui l’intégralité de ces mêmes cantates.

S’ensuit une longue carrière de défricheur de ce répertoire ancien dont il devient l’un des plus  éminents spécialistes. Passionné d’Histoire, Philippe Herreweghe se fait ardent défenseur d’une interprétation historiquement informée qu’il nourrit de lectures de traités d’époque. De ces premières amours, Philippe Herreweghe donnera un aperçu au Grand-Duché lors d’une soirée exceptionnelle en l’Église Saint-Jean de l’Abbaye Neumünster, consacrée aux madrigaux de Claudio Monteverdi.

Le répertoire germanique ensuite – pour lui qui fut marqué, dans sa jeunesse, par les Symphonies d’Anton Bruckner dirigées par Bernard Haitink dans la cathédrale Saint-Bavon de Gand, sa ville natale – qu’il considère, bien qu’étendu sur plusieurs siècles, comme une seule et même musique, seulement dite de façon un peu différente: «Il y a moins de distance entre Bach et Bruckner, qui vient un siècle et demi plus tard, qu’entre Bach et son contemporain Vivaldi. De même, le lien est évident entre Bach et Mendelssohn, Schubert, Brahms...», précise-t-il.

Philippe Herreweghe | photo: Matthias Baus Philippe Herreweghe | photo: Matthias Baus

La rhétorique et la manière de «dire» cette musique occupe d’ailleurs une place centrale comme il le confiait en novembre dernier à l’occasion d’une soirée Beethoven dans le Grand Auditorium: «La base de tout le répertoire germanique du 19e siècle repose sur un mariage intime entre le chant et la musique instrumentale. Brahms, Beethoven ou Bruckner étaient tous habités par l’omniprésence d’un texte poétique et le souci de transférer d’un texte parlé à la musique instrumentale, une articulation basée sur la prononciation».

Le public aura l’occasion de le constater. Tout d’abord lors d’une soirée entièrement dédiée à Mozart avec le Requiem et la Symphonie N° 41 «Jupiter», interprétés par les deux ensembles de Philippe Herreweghe, le Collegium Vocale Gent, fondé par le chef à la fin des années 1960, et l’Orchestre des Champs-Élysées qui vient de fêter ses vingt-cinq ans d’existence. Puis lors d’un concert, cette fois à la tête du Royal Concertgebouw d’Amsterdam, Schubert / Schumann / Beethoven dont le Concerto pour violon reviendra à la brillante Isabelle Faust, collaboratrice de longue date avec laquelle Philippe Herreweghe confiait sur France Musique «développer un monde intérieur commun».

Enfin, la résidence se terminera par un rendez-vous inédit et très attendu avec l’Orchestre Philharmonique du Luxembourg que Philippe Herreweghe dirigera dans Brahms avec, notamment, le Concerto pour piano N° 1 et le pianiste allemand Martin Helmchen qu’il retrouve après avoir enregistré à ses côtés les Concertos pour piano de Mendelssohn. De quoi, pour la phalange maison, bénéficier du précieux savoir-faire de l’un des grands chefs de notre époque.

Concerts

  • 23.10.2018 20:00, Voyage dans le temps – musique ancienne et baroque

    Philippe Herreweghe – Mozart Requiem

    None Ce concert sera accompagné d’un événement résonances A déjà eu lieu

    Orchestre des Champs-Élysées
    Collegium Vocale Gent
    Philippe Herreweghe direction
    Emőke Baráth soprano
    Eva Zaïcik mezzo-soprano

    Le Requiem de Mozart est entouré d’une aura mystique pour diverses raisons, tout d’abord à cause de sa genèse intervenue peu de temps avant la mort du compositeur. L’Artiste en résidence Philippe Herreweghe propose cette oeuvre d’adieu sous un jour nouveau, qu’il met en regard de la brillante Symphonie «Jupiter» de Mozart.

  • 25.11.2018 19:00, Grands orchestres

    Concertgebouw Orchestra / Philippe Herreweghe / Isabelle Faust

    A déjà eu lieu

    Royal Concertgebouw Orchestra
    Philippe Herreweghe direction
    Isabelle Faust violon

    Après un concert à la tête de sa propre formation, l’Orchestre des ChampsÉlysées, Philippe Herreweghe poursuit sa résidence à la Philharmonie avec le Royal Concertgebouw Orchestra, une phalange qu’il connaît bien pour avoir été régulièrement invité à la diriger. Pour l’occasion, le chef belge interprète notamment Schubert et retrouve, dans le Concerto pour violon de Beethoven, la violoniste Isabelle Faust, une collaboratrice de longue date dont le «Stradivarius éclaire [cette oeuvre] d’une lumière neuve, intime, proche du coeur et de l’esprit» (Le Temps). La Symphonie N° 2 de Schumann, hymne à la vie entreprise par le compositeur après plusieurs mois d’inactivité, viendra clore cette soirée toute entière dédiée au grand répertoire germanique.

    Concert en hommage à Son Altesse Royale La Grande Duchesse Joséphine-Charlotte

  • 07.05.2019 20:00, Église Saint-Jean, Luxembourg

    Philippe Herreweghe / Collegium Vocale Gent

    Annulé!

    Collegium Vocale Gent
    Philippe Herreweghe direction

    REMARQUE: C’est avec regret que nous vous annonçons que nous sommes contraints d’annuler le concert de ce soir à l’Église Saint-Jean. La Soprano Monica Piccinini étant dans l’incapacité de se produire et compte tenu de la spécificité du répertoire ne permettant pas un remplacement au pied levé, nous nous voyons dans l’obligation d’annuler le concert du Collegium Vocale Gent sous la direction de Philippe Herreweghe. Toutes les personnes ayant acheté des tickets pour ce concert seront contactées par courrier. Nous vous remercions de votre compréhension.
  • 17.05.2019 20:00, Grands rendez-vous

    Philippe Herreweghe / OPL

    None Ce concert sera accompagné d’un événement résonances A déjà eu lieu

    Orchestre Philharmonique du Luxembourg
    Philippe Herreweghe direction
    Carolin Widmann violon

    Le 17.05., une rencontre de prestige attend l’Orchestre Philharmonique du Luxembourg dirigé par Philippe Herreweghe qui clôturera ainsi, avec la phalange maison, sa résidence à la Philharmonie. Ils seront accompagnés du pianiste allemand Martin Helmchen, musicien n’ayant «pas l’ambition d’impressionner par l’étalage virtuose, mais plutôt d’éclairer l’oeuvre de l’intérieur en faisant du jeu instrumental la matière d’une pensée musicale» (ResMusica). Celui-ci interprètera le monumental Premier Concerto pour piano de Brahms dont sera aussi donnée la Quatrième Symphonie. Le compositeur sera également à l’honneur à partir de 18:45 en Salle de Musique de Chambre avec une séance d’écoutes comparatives en français de son Premier Concerto pour piano, proposée par la musicologue Hélène Pierrakos.

    REMARQUE: Nous avons le regret de vous annoncer que Martin Helmchen, souffrant, est contraint d’annuler sa prestation avec Philipppe Herreweghe et l’OPL, ce vendredi 17 mai à la Philharmonie Luxembourg. Nous tenons à remercier la violoniste Carolin Widmann d’avoir accepté de le remplacer dans un si court délai, avec le Concerto pour violon de Mendelssohn.

    Ce concert sera enregistré par radio 100.7 et retransmis ultérieurement.