Zum Seiteninhalt springen Zur Navigation springen
18 avril 2018

Yuja Wang - Sans audace, point de musique

von Charlotte Brouard-Tartarin

Yuja Wang aime être là où on ne l’attend pas, s’écartant avec une certaine jubilation des chemins qui semblaient tout tracés pour elle. La jeune pianiste chinoise est simplement une artiste à l’aise dans le 21e siècle. Son année en tant qu’Artiste en résidence à la Philharmonie Luxembourg pour la saison 2018/19 sera à son image, originale et pleine de vitalité.

Enfant prodige issue d’une famille de musiciens, Yuja Wang quitte sa Chine natale à l’âge de quatorze ans pour le Canada puis les États-Unis. Elle y intègre le célèbre Curtis Institute of Music de  Philadelphie où elle est élève, comme son compatriote Lang Lang quelques années plus tôt, de Gary Graffman. Son talent déjà reconnu avant même l’obtention de son diplôme, elle gagne une reconnaissance internationale en mars 2007 lorsqu’elle remplace Martha Argerich au pied levé. La suite est une succession de collaborations prestigieuses, de tournées triomphales et d’enregistrements salués par la critique.

  • Yuja Wang & Mahler Chamber Orchestra Yuja Wang & Mahler Chamber Orchestra
  • Yuja Wang & Mahler Chamber Orchestra Yuja Wang & Mahler Chamber Orchestra
  • Yuja Wang & Mahler Chamber Orchestra Yuja Wang & Mahler Chamber Orchestra
  • Yuja Wang & Mahler Chamber Orchestra Yuja Wang & Mahler Chamber Orchestra
  • Yuja Wang & Mahler Chamber Orchestra Yuja Wang & Mahler Chamber Orchestra
  • Yuja Wang & Mahler Chamber Orchestra Yuja Wang & Mahler Chamber Orchestra
  • Yuja Wang & Mahler Chamber Orchestra Yuja Wang & Mahler Chamber Orchestra
photos: Geoffroy Schied

La pianiste a fait sien un large répertoire pour piano, concertos, sonates et pièces de musique de chambre allant de Bach à Stravinsky en passant par Brahms, Albéniz, Gershwin et Fauré pour n’en citer que quelques-uns. Avide d’expériences, aucun défi ne paraît trop grand pour elle: en novembre 2017, elle a  par exemple dirigé pour la première fois depuis le piano, aux côtés du Mahler Chamber Orchestra.

«C’est une fine musicienne qui sait ce que moduler une phrase veut dire, une artiste des sons dont la  palette, notamment dans le presque rien, est stupéfiante.» (Le Monde)

Le premier concert de Yuja Wang se fera dans une configuration rarement vue à la Philharmonie, voire inédite, puisqu’elle réunira le piano et quatre percussionnistes, dont les Grubinger père et fils. Les cinq musiciens interpréteront de vibrantes transcriptions de deux pièces majeures du 20e siècle. Début 2019, c’est de nouveau avec des partenaires pour le moins inattendus que la pianiste revient: elle se joint aux irrésistibles Igudesman & Joo, probablement le duo comique le plus célèbre de la musique classique, pour une soirée riche en surprises comme ces deux-là en ont le secret. Il ne fait aucun doute que la  spontanéité et la virtuosité de Yuja Wang s’unira à merveille à la douce folie musicale des deux complices.

Le rendez-vous suivant se présente sous la forme d’un concert plus «traditionnel» mais n’en sera pas moins exceptionnel, notamment par la présence au programme du Concerto pour piano et orchestre N° 5 de Sergueï Prokofiev, l’un des compositeurs fétiches de la pianiste. Elle n’hésite d’ailleurs pas à revendiquer une affinité profonde avec ce dernier, soulignant les aspects «sarcastiques et rebelles» de son oeuvre. C’est enfin à un autre compositeur russe, Dmitri Chostakovitch, et à son Concerto pour piano et orchestre N° 2, écrit pour son propre fils, qu’est en partie dédiée la dernière apparition de Yuja Wang sur la scène du Grand Auditorium. Avec l’Orchestre Philharmonique du Luxembourg et son directeur musical Gustavo Gimeno, elle jouera également l’imposant Concerto pour la main gauche de Maurice Ravel. La saison se terminera par une tournée qui mènera les artistes entre autres en Allemagne et en Turquie.

Que serait l’excellence sans la curiosité? Chaque prestation de Yuja Wang à son piano semble apporter une réponse à cette question, et ses concerts à la Philharmonie Luxembourg ne feront pas exception.

Concerts