Zum Seiteninhalt springen Zur Navigation springen

Saison 2022/23 | Découvrez nos abonnements

photo: Alfonso Salgueiro

Quand la musique fait école…

La Philharmonie enrichit le système éducatif de bien des manières

Tatjana Mehner

L’école est toujours un sujet de ­discussion dans la société. Elle doit en être le miroir et préparer à affronter la vie… L’école est l’objet de milliers de blagues et d’anecdotes, de témoignages et de théories philosophiques. Aimée, redoutée… et absolument indépendante de nombreuses autres influences sociales, elle façonne les êtres humains, ouvre d’autres ­possibilités, horizons, accès, que le cadre privé. Plus simplement, l’école ne transmet pas seulement des connaissances, elle forme aussi ­socialement. Dans le monde entier, elle est devenue un nouveau thème majeur en période de pandémie, auquel la ­Philharmonie, qui a toujours collaboré de manière intensive avec les établissements d’enseignement du Grand-Duché, ne pouvait pas échapper.

La musique est un plaisir, elle fait partie de la culture générale et la ­pratique musicale, tout comme son écoute, favorise, bien au-delà de ­l’expérience proprement dite, la capacité d’apprentissage et le ­dévelop­pement de la personnalité. Mais la musique est encore meilleure lorsqu’elle est vécue en commun… Que se passe-t-il si cette communion est justement restreinte?

En dépit de toutes les limitations de contact et des règles de distanciation, une vaste offre a été proposée dans les écoles au cours des derniers mois. Si la mon-tagne ne va pas à toi, va à la montagne aurait dit le prophète Mahomet. Un peu de la même manière, des formats d’écoute et de participation nouveaux et repensés sont souvent arrivés par voie ­nu­m­érique dans les salles de classe ­physiques et virtuelles. Le bus OPL, qui a sillonné le pays durant les week-ends d’été pour proposer des concerts dans les rues et les parcs, s’arrêtait dans les cours d’école ­pendant la semaine…

Les concerts en streaming et autres offres numériques, qui font également partie d’un accord de coopération avec le Ministère de l’Éducation nationale, de l’Enfance et de la ­Jeunesse, ont fait école dans le ­meilleur sens du terme. Ils ne disparaîtront pas du quotidien après la pandémie, même si l’enthousiasme est immense de toutes parts lors
de l’expérience commune dans une salle de concert, cette saison notamment avec le Jazz at Lincoln Center Orchestra lors d’un concert à destination des scolaires, et des nombreux ateliers et projets que les musiciens de l’OPL ou les artistes invités amènent dans les écoles du pays. Avec un programme complet sur tous ses «canaux», la Philharmonie continuera à faire école.