Zum Seiteninhalt springen Zur Navigation springen

red bridge project

Anne Teresa De Keersmaeker

De la danse sur la scène du Grand Auditorium de la Philharmonie, le Grand Hall du Mudam transformé en lieu de performance et le Grand Théâtre qui accueille des concerts. Pour la première fois, ces trois institutions présentent un projet commun, qui bâtit des ponts – géographiques comme artistiques. red bridge project mêle musique, danse, arts visuels, film et ateliers et permet de faire tomber les barrières habituelles. Au centre de ce projet figure pendant la saison 2017/18 une artiste qui unit les différents arts depuis des décennies: Anne Teresa De Keersmaeker.

La chorégraphe belge, qui entretient une relation de longue date avec la ville de Luxembourg, compte parmi les plus grands de sa discipline et a révolutionné la danse contemporaine avec sa compagnie Rosas. red bridge project propose six productions d’envergure ainsi que des films, des ateliers et des conférences qui permettront de dévoiler les multiples facettes de ses créations. En septembre, en guise de prélude, Anne Teresa De Keersmaeker elle-même danse dans Violin Phase au Mudam. En mars, lors d’un concert chorégraphié, l’Orchestre Philharmonique du Luxembourg joue La Nuit transfigurée de Schönberg aux côtés des danseurs de Rosas; peu après, l’Ensemble intercontemporain, venu de Paris, arrive à la Philharmonie avec l’oeuvre monumentale d’Olivier Messiaen Des canyons aux étoiles dans une interprétation visuelle d’Ann Veronica Janssens, pour Anne Teresa De Keersmaeker la plus importante artiste du domaine des arts visuels. En avril c’est Achterland, pierre angulaire de la carrière de la chorégraphe, qui est au programme du Grand Théâtre. L’exposition chorégraphique Work/Travail/Arbeid, précédemment présentée au Museum of Modern Art, à la Tate Modern, au Centre Pompidou et au Wiels, sera ensuite à découvrir au Mudam. Le point d’orgue du projet est la nouvelle production de Rosas sur les Suites pour violoncelle seul de Bach.

Une collaboration entre Grand Théatre, Mudam et Philharmonie

 
 

Soutenu par