Zum Seiteninhalt springen Zur Navigation springen

Covid-19: Informations importantes par rapport à nos concerts, en savoir plus

Autres publications

  • atlântico 2021

    Moment de partage musical et humain, le festival «atlântico» investit une nouvelle fois la Philharmonie en cet automne. Rassemblant au-delà des communautés et des cultures de langue portugaise, il est désormais un rendez-vous incontournable des amateurs de musiques lusophones.
    Fort de la richesse sociale, économique et culturelle engendrée par les migrations, le Luxembourg est devenu au fil des décennies un creuset idéal pour des échanges intenses dont la Philharmonie, en tant qu’institution culturelle, se doit d’être le miroir. Même s’il est difficile de donner une définition précise de la «musique lusophone», tant les problématiques liées sont multiples, le festival participe symboliquement à affiner année après année cette définition.

  • rainy days 2019

    less is more – rainy days 2019
    Le festival rainy days explore la réduction dans la musique contemporaine et se concentre sur l’essentiel: «less is more».
    Se limiter à moins pour arriver à davantage – dans une société de la surconsommation, où règne un désir prononcé pour la diminution (#decluttering), ce concept a acquis une signification accrue. Au regard du changement climatique, l’assimilation d’un comportement responsable à la réduction se veut toujours plus pertinente. Dans les arts, la réduction présente une longue histoire. Musicalement, elle se manifeste sous des formes très différentes: restriction à une seule idée, à un principe défini, à un instrument, à des moyens scéniques minimalistes ou à un matériau fermement délimité comme un son, un geste ou une technique de jeu.

  • atlântico 2019

    Cette année, dans l’atmosphère intime de la Salle de Musique de Chambre, trois concerts du festival atlântico permettent d’aller au plus près des artistes. Du point de vue des générations et des genres, le spectre est large: la jeune chanteuse mozambicaine Selma Uamusse explore ses racines spirituelles, le trio Carlos Bica & Azul exploite la richesse du jazz et, avec Sérgio Godinho, l’une des personnalités artistiques les plus connues du Portugal envoûte le public de sa musique pleine d’imagination et de poésie.

  • rainy days 2018

    Entre musique des sphères et moyens de propagande – la musique a toujours lutté pour acquérir sa place dans le réel et cela est particulièrement vrai dans notre époque si complexe. rainy days montre de quelle manière la musique contemporaine prend part à la réalité, au-delà de la salle de concert: elle peut être prise de position politique, partie intégrante de l’identité, refléter la société, que ce soit avec des sons concrets du quotidien enregistrés ou des histoires personnelles. D’une part, le festival fait venir des réalités et des univers sonores, d’habitude extérieurs à la Philharmonie; d’autre part, il propose des performances dans des maisons particulières et des promenades permettant d’apprécier le paysage sonore de la ville. La tentative de trouver une langue adaptée pour parler des questions actuelles en fait tout autant partie qu’un «troisième espace» entre monde analogue et virtuel, ou encore un hommage aux pionnières de la musique électro-acoustique qui avaient institué très tôt de nouvelles réalités de genres.

  • atlântico 2018

    En ce mois d’octobre, un océan musicaldéferle pour la troisième fois sur le public de la Philharmonie. Les musiques des pays lusophones dans leur impressionnante diversité stylistique, parfois intimes – par exemple avec le chanteur et guitariste brésilien Vitor Ramil –, parfois plus dynamiques – comme lors de la «Cape Verdean Party» –, parfois avec de véritables légendes vivantes telles Cristina Branco ou Tito Paris, réuni à cette occasion avec la chanteuse portugaise Sara Tavares, mais toujours avec des découvertes surprenantes. Pour cette édition, atlântico propose également des évènements pour tous les âges, à commencer par un voyage à la découverte du fado à destination des bébés.

  • rainy days 2017

    En 2017, rainy days se laisse guider par ses émotions et vous invite à vous poser la question cruciale: «how does it feel?». Lors de 16 concerts, performances, installations et une journée d’études, avec au total 17 créations, le festival propose d’explorer les nombreuses façons qu’a la musique aujourd’hui d’exprimer, d’évoquer, de transformer, d’exploiter, d’éviter ou de sublimer les émotions, pour vous toucher, vous affecter, vous tenir à distance ou vous déranger

  • atlântico 2017

    Lieu de musique, bien évidemment, la Philharmonie est aussi, comme tout espace dédié à la culture, lieu de réflexion. D’où vient cette musique que nous écoutons durant cette semaine festive? Quelle est son origine et dans quel contexte a-t-elle été créée? Nous avons le plaisir de vous inviter à chercher les réponses à ces questions et à explorer ces cultures musicales à travers leurs histoires passionnantes et les artistes qui leur donnent vie sur scène, par le biais des concerts mais aussi des textes du catalogue que vous tenez entre vos mains.
    Notre souhait est que vous preniez autant de plaisir à découvrir ce monde lusophone et la variété des musiques qui le chantent, le pleurent et surtout, le célèbrent, que nous en prenons à vous le présenter.

  • atlântico 2016

    Nouveau festival qui célèbre les traditions musicales des pays lusophones, «atlântico» se veut le symbole d’une Philharmonie Luxembourg devenue un véritable forum de rencontres entre les cultures et les genres musicaux.
    La Philharmonie toute entière se met donc pendant plus d’une semaine au diapason lusophone grâce au mélange unique de fado et de bossa-nova d’António Zambujo, à la voix dorée de Mayra Andrade, star de la nouvelle génération des chanteuses capverdiennes, au swing de Mário Laginha, à la complicité du duo transatlantique formé par Júlio Resende et Moreno Veloso, aux sonorités urbaines de Dead Combo, au chant mélancolique et apaisant de Waldemar Bastos ou encore à la samba du Fala Brasil Trio. «atlântico» sera alors un moment de rencontres et d’échanges, de découvertes et de célébrations. Les explorations musicales que nous vous proposons trouveront un écho dans les textes, les extraits littéraires, les questions posées aux artistes, ou encore les magnifiques séries de photographies d’Alessandro Puccinelli que vous trouverez dans les pages qui suivent.
    Plongez en notre compagnie pour un voyage inédit au coeur des sonorités du monde lusophone, lointaines mais tellement proches…

  • Gustav Mahler et son univers

    Ce livre a pour ambition de révéler plusieurs aspects de l’univers de Mahler: celui du compositeur et du chef d’orchestre, de ses compositions, de la réception de son oeuvre dans les salles de concert ainsi que du point de vue de l’enregistrement, mais aussi de son influence sur la musique des 20e et 21e siècles.

    Il s’adresse à ceux qui découvrent Mahler comme aux passionnés.

    Il invite à pénétrer dans le monde de Mahler et à s’y plonger: le lire et l’écouter, notamment lors de concerts à la Philharmonie Luxembourg.

  • Philharmonie Luxembourg

    Brochure éditée en 2005 par l'Administration des Bâtiments publics

  • Célébrations d'ouverture 26.06 - 03.07.2005

    Le livre pour les Célébrations d'ouverture de la Philharmonie Luxembourg présente des essais sur la genèse, l'architecture et l'acoustique de la salle, ainsi que sur les relations entre les salles de concerts, la musique et la société. Cet ouvrage contient des entretiens avec les compositeurs sur leurs créations, des textes sur tous les concerts – de la fanfare d'ouverture composée de 366 jeunes musiciens, à la création de la 8ème Symphonie de Krzysztof Penderecki, en passant par la philosophie du fado et l'invitation à une perception très active de la musique par DJ Spooky.

  • L'orgue Schuke de la Philharmonie Luxembourg

    Cette brochure d'information contient des informations générales et techniques sur l'orgue Schuke.

  • 5 ans Philharmonie 12.–27.06.2010

  • Karol Szymanowski

    Hors-série pour les concerts du London Symphony Orchestra sous la direction de Valery Gergiev (saison 2012/13)